Point de presse du Ministre de la Sécurité et de la Protection civile après le second tour de l’élection présidentielle du 12 août dernier: De nettes améliorations constatées sur le plan sécuritaire

Le Général de Division Salif Traoré a rencontré ce lundi 13 août la presse nationale et internationale pour faire le point de la sécurisation du 2ème de l’élection du président de la République.

De prime abord, le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile a précisé que la rencontre avait pour but de donner la version officielle du gouvernement de la République du Mali sur la sécurisation du 2ème tour qui du reste, a connu une nette amélioration comparée au 1er tour. ‘’Des incidents ont certes été enregistrés, mais ils sont nettement en deçà de ceux constatés lors du 1er tour’’, a souligné le Général Salif Traoré avant de donner plus des détails. Ainsi, de 871 bureaux de vote non ouverts sur un total de 23041, soit 3, 7%, le renforcement du dispositif sécuritaire à hauteur de 6 000 hommes, a ramené ce chiffre à 490, soit 2,1% de bureaux non ouverts. A y voir de plus près, une centaine de bureaux de vote sur les 490 n’ont pu ouvrir pour cause d’inaccessibilité et de peur de représailles de certaines populations dans les zones inondées des régions du centre. Se réjouissant de cette montée en puissance prometteuse des forces de défense et de sécurité maliennes, le Ministre Traoré a également salué l’appui des forces partenaires et des groupes armés signataires et même non signataires de l’accord de paix et de réconciliation nationale. Aussi, a-t-il félicité la Commission nationale de sécurisation des élections pour la bonne conduite de la coordination des opérations. En plus de la sécurisation du personnel et du matériel électoral, l’une des innovations de la Commission nationale à l’occasion de cette présidentielle aura été, entre autres mesures, la mise à la disposition des candidats à l’élection présidentielle, d’une protection rapprochée. Il convient de noter que les forces spéciales antiterroristes ont aussi assuré un travail remarquable pour contenir les éventuelles menaces d’attaques terroristes.

Concluant ses propos, le Général Salif Traoré a exhorté la presse dans son ensemble, à se référer au Ministère de la Sécurité et de la Protection civile pour toutes questions relevant de la sécurisation des élections en République du Mali. Toute chose qui réduirait considérablement les erreurs à répétition dans le traitement et la diffusion de l’information en cette période électorale.

Voir ci-dessous:

 

Show Buttons
Hide Buttons