Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants visite la Force spéciale antiterroriste du Ministère de la Sécurité et de la Protection civile

Le Général de Division Salif Traoré a reçu ce jeudi 2019 à 08 heures, son collègue de la Défense et des Anciens Combattants, le Général de Division Dahirou Dembélé sur le site du champ de tir de l’Ecole nationale de Police. Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants était pour la circonstance accompagné du Secrétaire général de son département et du Chef d’état-major général des Armées, les généraux de Division Ibrahima Fané et Abdoulaye Coulibaly.

Après une brève présentation de la force spéciale antiterroriste (FORSAT), la visite a commencé par une séance de tirs de précision des tireurs d’élite de l’unité. Ensuite, a eu lieu une simulation d’assaut sur un ennemi retranché. L’objectif de cette visite, selon le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, était tout d’abord d’encourager les éléments de la FORSAT pour leur engagement continu dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. A cet objectif s’ajoute celui de la compréhension du mode opératoire de de la FORSAT dans le but de créer une interopérabilité entre celle-ci et les forces spéciales de l’Armée. Cela est d’autant plus crucial que la nature des opérations militaires a considérablement changé en raison de l’accomplissement de certaines missions spécifiques relevant du domaine de compétence des forces spéciales.

A l’attention de son collègue, le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile a donné d’amples détails sur le concept d’emploi de la FORSAT et les conditions dans lesquelles elle a vu le jour. Selon ses précisions, l’attaque du 20 novembre 2015 contre l’hôtel Radisson à Bamako aura été l’élément déclencheur pour mettre en place une  Force spéciale réunissant les unités spéciales d’intervention de la Police, de la Gendarmerie et de la Garde nationales. De nos jours, la FORSAT constitue sans conteste, un bel exemple de cohésion et d’interopérabilité au sein des Forces de Sécurité maliennes. C’est d’ailleurs l’un de des atouts majeurs qui expliquent sa promptitude et son efficacité pour circonscrire les incidents terroristes. Aussi, la FORSAT participe-t-elle régulièrement aux rencontres internationales des forces spéciales.

Très satisfait de sa rencontre avec la FORSAT, le Général Dahirou s’est dit disposé à faciliter le rapprochement entre celle-ci et les forces spéciales militaires qui sont indéniablement appelées à travailler ensemble dans des contextes particuliers.

Show Buttons
Hide Buttons