Journée d’échanges avec les points focaux Genre des unités de la Police nationale: Vers une meilleure prise en charge des cas de violences basées sur le genre

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile a présidé, ce jeudi 06 décembre 2018, dans la salle de conférence de son département, la cérémonie d’ouverture de la journée d’échanges entre les points focaux Genre des unités de la Police nationale.

Initiée par le Point focal Genre de la Police nationale avec l’appui de la MINUSMA, d’EUCAP Sahel et l’Institut malien pour la recherche et d’action pour la paix (IMRAP), cette journée s’inscrit dans la droite ligne de l’édition 2018 de la campagne de « 16 jours d’activisme » dont le thème national retenu est : « Orangez le monde : Tous à l’écoute des femmes et des filles survivantes de violences. »

A titre de rappel, cette campagne internationale a été, pour la première fois, lancée en 1991 afin d’assurer le leadership des femmes.

Dans son intervention, le Général de Division Salif Traoré a remercié les partenaires nationaux et internationaux pour leur assistance constante avant d’ajouter que les violences basées sur le genre constituaient une violation grave des droits humains. D’où la forte implication de la Police nationale en raison de sa mission permanente de protection des personnes et de leurs biens.

Aussi, le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, a –t-il invité les points focaux Genre  des unités de la Police nationale, à une participation productive axée sur les défis et difficultés auxquels les services de police sont confrontés dans la gestion des cas de violences basées sur le genre. Cela permettra sans nul doute, de trouver des pistes de solution pour améliorer la prise en charge des survivantes et faciliter le travail quotidien des agents de police. Un numéro vert (gratuit) est d’ores et déjà disponible pour permettre les dénonciations contre les violences basées sur le genre: 80 333.

 

Show Buttons
Hide Buttons