Communiqué du Ministre de la Sécurité et de la Protection civile: Point de la situation du 12 Août 2018 à 18 heures sur la sécurisation des opérations de vote à l’occasion du 2ème tour de l’élection présidentielle

Les opérations de sécurisation du 2ème tourdel’élection présidentiellese sontdérouléesde façon satisfaisante sur l’ensemble du territoire national. Toutefois, des incidents ont été relevés dans les localités ci-après :
1. REGION DE SEGOU :
Cercles de Macina et de Niono :
Le vote n’a pu se dérouler dans 25 bureaux pour des raisons tenant essentiellement à l’impraticabilité de certaines voies d’accès et à la peur de représailles de la part des groupes armés terroristes (GAT).
2. REGION DE MOPTI :
Cercles de Ténenkou, de Youwarou, de Koro, de Djénné et de Douentza :
Pour cause d’impraticabilité de certaines voies d’accès et de crainte de représailles des
GAT, les électeurs de 253 bureaux n’ont pu voter.
3. REGION DE TOMBOUCTOU :
Cercles de Di, de Gourma Rharous et de Niafunké :
Suite au saccage du matériel électoral et à cause de l’absence d’agents électoraux formés,
les électeurs de 23 bureaux de vote n’ont pu accomplir leur devoir civique.
En définitive, les incidents ont concerné 301 bureaux de vote sur un total de 23041.
Les chiffres ci-dessus témoignent à suffisance de l’effort sans précèdent consenti par le Gouvernement. Cet effort a sans doute permis au maximum de nos concitoyens d’exercer leur droit de suffrage dans un contexte sécurisé et de faire de la présente élection une véritable fête et un moment fort de convivialité dans l’expression politique plurielle.
En m’en réjouissant et en félicitant les forces de Défense et de Sécurité, appuyées par les groupes armés signataires et non signataires ainsi que les forces partenaires pour les
opérations de sécurisation réussies, je puis vous assurer qu’elles se poursuivront entre autres par le convoyage des résultats des différents centres de vote et le renforcement des dispositifs de sécurité des structures chargées de la centralisation des résultats et des
proclamations provisoire et définitive de ceux-ci.
Le Président de la Commission Sécurité

Show Buttons
Hide Buttons