Rapprochement entre Forces de Sécurité Population: Le Ministère de la Sécurité et de la Protection civile présente son Plan cadre pour l’amélioration du lien de confiance entre les deux acteurs

 

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Salif Traoré, a présidé le mardi 07 février 2018 à ‘’Maeva Palace’’ sis à l’ACI 2000,  la cérémonie de présentation du Plan cadre de son département sur l’amélioration du lien de confiance entre les forces de Sécurité et la Population. Rappelons que ce plan fait suite à un atelier de réflexion, initié en juillet 2017 par l’Union européenne à travers PANORAMA-Corsec (Programme d’aide à la normalisation au Mali, Contribution aux efforts de réforme du secteur de la sécurité), dont la finalité est le renforcement des capacités des forces de sécurité dans la gestion des crises et le renforcement du lien de confiance entre celles-ci et la population pour un financement de 5 millions d’euros.

Une présentation du Centre de Communication du Ministère de la Sécurité et de la Protection civile (MSPC) a permis de décliner les quatre axes stratégiques. Ainsi, le premier axe s’articule autour de la volonté du MSPC d’assurer une compréhension commune et partagée des rôles et des responsabilités en matière de gestion de la sécurité au Mali. Toute chose qui exige la mise en commun des idées orientées vers la recherche de solutions directement et immédiatement applicables. Dans les faits, cela permettra, d’une part,  aux forces de sécurité et à la population de mieux se connaître pour mieux coopérer et, d’autre part, de favoriser et renforcer l’ouverture des forces de sécurité vers l’ensemble des composantes de la société ainsi que l’appropriation des questions de sécurité par la société civile. Celle-là même que le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile a qualifié de véritable ‘’courroie de transmission entre les forces de sécurité et la société dans sa globalité.’’ Aussi, ‘’ les forces de sécurité étant des produits de la société, elles  sont forcément appelées à retourner au sein de la population civile’’, a précisé le Général Salif Traoré avant d’insister sur le rôle indéniable qui revient aux populations dans la lutte contre l’insécurité. D’où le slogan ‘’La sécurité avec vous, par vous et pour vous’’.

Le deuxième axe du Plan cadre vise à développer une gestion concertée de la sécurité, ce implique de fait la mise en œuvre des partenariats entre les acteurs des forces de sécurité et les acteurs territoriaux. Cela permettra in fine, la mise en place des comités consultatifs locaux de sécurité. Quant au troisième axe, il consistera en l’adaptation des forces de sécurité à un contexte sécuritaire évolutif. C’est ainsi qu’au-delà des moyens matériels, techniques et de la réalisation d’une série de mesures au regard de l’actualité sécuritaire, il serait surtout question à ce niveau, de renforcer les aspects éthiques et déontologiques dans l’emploi des forces de sécurité, une des préoccupations actuelles majeures du Ministre de la sécurité et de la Protection civile.

Enfin, le quatrième et dernier axe, concerne la mise en place d’un processus de recrutement plus ouvert en ce sens que celui-ci permettra une plus grande implication de la direction des ressources humaines sur le double plan du suivi et du contrôle. Egalement, la communication autour de l’ouverture et les conditions de participation aux concours de recrutement connaîtra une nette amélioration. Ce faisant, les missions (EUCAP Sahel Mali, MINUSMA et autres), déjà engagées aux côtés des forces de sécurité, seront toujours sollicitées pour la mise en œuvre efficiente des deux volets susmentionnés.

Tout en remerciant la partie malienne, l’Ambassadeur de l’Union européenne au Mali, Son Excellence Alain Holleville a fait remarquer que ‘’l’amélioration des relations entre la population civile et les forces de sécurité de l’Etat se trouve au cœur des réformes du secteur de la sécurité… et que le retour durable de l’Etat dans les zones concernées par l’insécurité ne peut se faire qu’en lien avec la population’’. Le diplomate européen a également salué l’initiative du Ministre de la Sécurité et de la Protection civile quant l’opérationnalisation du Plan de Sécurisation intégré des Régions du Centre (PSIRC) dont les articulations sont Sécurité, Gouvernance, Développement local et Communication. Cela était d’autant plus urgent que toute  sécurité durable au centre était tributaire de la présence de l’Etat à travers les services sociaux de base qui, à leur tour, ne pouvaient être fournis que dans un cadre apaisé au niveau sécuritaire.

Show Buttons
Hide Buttons