Opération de déguerpissement dans le cercle de Yanfolila: Une foule d’orpailleurs déchainés ouvre le feu sur les forces de sécurité défendant la mine de Komana

Le mardi 29 mai 2018, une opération de déguerpissement dans la mine de Komana située à Bougoudalé, dans le cercle de Yanfolila, a été conduite par une force mixte constituée de la gendarmerie et de la garde nationales, mobilisée à partir de Sikasso.
Non contents de ce déguerpissement, les orpailleurs ont entamé une manifestation violente contre les forces déployées pour les besoins de la cause. En dépit de la volonté de pourparlers des responsables de la mine et de l’insistance du commandant des forces à faire entendre raison aux manifestants, ceux-ci se sont obstinés à s’en prendre à la base de vie de la mine qui était défendue par les forces de l’ordre. Armés de piques, de pioches, de machettes et de fusils de chasse, les manifestants ont tout simplement voulu prendre d’assaut les postes de défense établis par les forces autour de la mine. Face à la pression de la foule et de son hostilité avérée, suite à des coups de feu qui provenaient de ses rangs, les forces ont tenté une dispersion  qui a fait des blessés parmi les manifestants dont trois (3) succomberont malheureusement des suites de leurs blessures. Certains blessés ont été évacués à Bamako pour des soins intensifs. Le Gouverneur de la région de Sikasso s’est rendu sur les lieux de l’incident, assisté des responsables sécuritaires de la région et de deux représentants du Ministre de la Sécurité et de la Protection civile. Le calme est revenu après l’enterrement des morts. Toutefois, des missions de bons offices sont à pied d’œuvre pour calmer les esprits. Le Ministre des mines et celui de l’Administration territoriale sont attendus demain à Bougoudalé, l’épicentre des affrontements.  A titre de rappel, ce village est le seul réfractaire aux accords conclus entre la mine de Komana et les seize (16) autres villages concernés par les activités de la mine en question. Une enquête est en ce moment diligentée par la gendarmerie nationale pour déterminer les circonstances et identifier les meneurs de cet incident malheureux pour toutes fins utiles.

Show Buttons
Hide Buttons