LA POLICE NATIONALE

HISTORIQUE
La Police malienne a vu le jour en 1925, A sa création, le personnel était constitué de
Fonctionnaires civils se répartissant entre six corps
• Commissaires de police;
• Officiers de police;
• Officiers de police adjoints
• Inspecteurs de police
• Assistants de police
• Agents de police.
Pendant la période coloniale, les Soudanais n’occupaient dans la Police que des postes subalternes, c’est-à-dire les corps d’assistants et d’agents de police, Il fallut attendre la loi-cadre (ou loi Gaston Defferre) de 1 956 pour voir le premier Noir occuper les fonctions de commissaire de Police au niveau de la Régie des Chemins de fer. En juin 1959, Monsieur Mahamane TOURE est nommé aux fonctions de directeur adjoint de la Sûreté. Une révolution à l’époque !
Mahamane TOURE est resté en poste jusqu’au départ le 04 octobre1960 du Commissaire Divisionnaire Morette ELYSEE, dernier Français à diriger la Police.
Le 15 février1961, Monsieur Oumar BORE est nommé directeur des Services de Sécurité de la République du Mali.
A partir de l’accession à l’indépendance, on peut distinguer quatre étapes dans l’histoire de la Police.
De 1960 à 1973
Au lendemain de l‘Indépendance, la Police relevait du statut général des fonctionnaires et était rattachée au ministère de la Fonction Publique du Travail et des Affaires Sociales. A partir de juin 1968, la Police change de statut et devient semi militaire avec quatre corps : Commissaires de Police (catégorie A), officiers de police (catégorie B), inspecteurs de police (catégorie C) et gardiens de la paix (catégorie D). Avec ce changement, les syndicats de police (Confédération générale du Travail (CGT) et Force ouvrière (F0) sont dissous. Avec le coup d’État militaire de novembre 1968 et la nomination du Lieutenant Tiékoro BAGAYOKO à la tête de la Police, celle-ci est érigée en Direction Générale des Services de Sécurité.
De 1973 à 1993
A partir de janvier 1973, la Police devient un corps militaire de fait et non de droit, car les appellations militaires sont appliquées à la Police : ainsi le corps des officiers compte-t-il en son sein des Lieutenants, des Capitaines et des Commandants ; le corps des sous-officiers compte des Adjudants, des Sergents-chefs et des sergents.
En 1979, la Direction Générale des Services de Sécurité devient Direction Nationale des Services de Police, puis Direction de la Sûreté Nationale en 1985. Avec le statut de 1987, la militarisation de la Police est clairement annoncée. La Police est militarisée et regroupée en deux corps : le corps des officiers et le corps des sous-officiers. Cette militarisation entraîne l’extinction du corps des Inspecteurs de Police. Le statut militaire de la Police demeurera jusqu’en 1993.
De 1993 à 2002
Le Statut général des fonctionnaires de police élaboré en février 1993 consacre la démilitarisation de la Police. Le syndicalisme est de nouveau autorisé en son sein. Le nouveau statut de corps paramilitaire distingue trois corps : le corps des Commissaires (catégorie A), le corps des Inspecteurs (catégorie B) et le corps des Assistants (catégorie C). Ces trois corps sont modifiés par la suite pour prendre en compte les observations des Aspirants de Police, qui avaient rejeté leur classement en catégorie C.
Ainsi, en avril 1994, le Statut général des fonctionnaires de la Police est-il modifié pour inclure quatre corps le corps des Commissaires de Police (catégorie A), le corps des Inspecteurs (catégorie B2), le corps des Sous-officiers de Police (catégorie B1) et le corps des agents de police (catégorie C).
De 2002 à nos jours
La démilitarisation de la Police s’est davantage ancrée dans le Statut général des fonctionnaires de la Police adopté en 2002 qui répartit les policiers en trois corps au lieu de quatre :
• Le corps des Commissaires de Police : ce corps comprend les grades d’Inspecteur Général de Police, de Contrôleur Général de Police, de Commissaire Divisionnaire de Police, de Commissaire Principal de Police et de Commissaire de Police ;
• Ensuite, le corps des Inspecteurs de Police, qui comprend les grades d’Inspecteur de Police de Classe Exceptionnelle, d’Inspecteur Divisionnaire de Police, d’Inspecteur Principal de Police et d’Inspecteur de Police ;
• Enfin, le corps des Sous-officiers de Police, composé des grades suivants: Major de Police, Adjudant-chef de Police, Adjudant de Police, Sergent-chef de Police et Sergent de Police.
Police Nationale ;
MISSIONS
La Police Nationale est une des composantes principales des forces de sécurité. Elle est chargée de :
• Assurer la protection des personnes et des biens;
• Maintenir l’ordre, la sûreté, la sécurité et la tranquillité publics;
• Veiller au respect des lois et règlements par l’exécution des missions de Police Administrative et de Police Judiciaire ;
• Assurer le contrôle de la réglementation sur les armes et les munitions ;
• Contrôler les activités des services privés de sécurité ;
• Contrôler les établissements classés de jeu ;
• Assurer la Police de l’Air et des frontières ;
• Participer à la protection des Institutions de l’État et des Hautes Personnalités;
• Participer à la mission d’Information du Gouvernement;
• Participer aux actions de maintien de la paix et d’assistance humanitaire ;
• Participer à la protection et à la défense civile.

Show Buttons
Hide Buttons