Journée mondiale de la Protection civile: Des avancées notables pour un maillage effectif du territoire

Sous l’égide de l’Organisation de la Protection civile internationale, la journée du 1er mars est fêtée à travers le monde entier. Avec comme thème cette année ‘’ La Protection civile et les Institutions nationale pour une gestion efficace des catastrophes’’, la Protection civile malienne tient à faire de la réduction des risques de catastrophes une cause nationale.
L’objectif de cette journée, a rappelé le Directeur général de la Protection civile, le Colonel Seydou Doumbia, ‘’est de promouvoir le rôle des structures de protection civile en matière de protection des populations, des biens et de l’environnement, ainsi que leur capacité à intervenir dans les situations d’urgence’’. Aussi, a-t-il fait remarquer que plus de plus de 200 millions de personnes dans le monde ont souffert des catastrophes au cours de la décennie sans compter les énormes pertes qu’elles engendrent. En cela, les catastrophes peuvent dangereusement compromettre le développement. Il y a donc urgence à y faire face avec les moyens qui s’imposent.
Il est à noter que le ministère de la sécurité et de la protection civile a consenti d’énormes efforts pour la montée en puissance de la protection civile. C’est ainsi que, tant sur le plan législatif que réglementaire et sur celui du renforcement des capacités en ressources humaines et en équipements.
Sur le plan opérationnel, avec les cycles de recrutements continus, de création de nouvelles unités de secours de protection civile à travers le pays, ‘’c’est un véritable élan de maillage territorial qui est amorcé’’, a indiqué le Directeur général de la Protection civile. C’est justement sur la base de ce souci constant de rapprochement entre la Protection civile et les populations que les centres de Kabala, San, Niafunke et de Diré seront créés. Auparavant, des centres et postes avaient été ouverts notamment le Centre de Secours de Kita, les postes de secours routiers de Kéniéba, de Didiéni, de Samanyana et de Zégoua.
Le maillage du territoire national aura eu comme effet immédiat, la promptitude de la Protection civile à mieux faire face à la gestion des catastrophes, surtout en 2017, année particulièrement mouvementée au cours de laquelle 16 941 interventions ont été effectuées et sur lesquelles il été recensé 802 morts et 23 894 blessés.
En plus des efforts déjà consentis, la Protection civile fonde un immense espoir sur la Loi de Programmation de la Sécurité intérieure pour la construction de l’Ecole Nationale de la Protection Civile, d’un Centre Médical de Protection Civile, mais aussi et surtout la mise en place d’unités spéciales d’intervention, des moyens aériens de secours, de la médicalisation des secours de la Protection Civile.
Un exercice de simulation de secours suivi d’une visite de stands d’exposition d’équipements pompiers ont mis à la célébration de cette journée.

Show Buttons
Hide Buttons