Forum de la presse: Le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile met en lumière les grandes priorités de son département

A l’occasion de la semaine de la presse, le Général de Brigade Salif Traoré s’est prêté, le jeudi 04 mai 2017 à la Maison de la Presse, aux questions des journalistes sur la Sécurité en général et plus singulièrement sur les questions d’actualité comme la réforme du secteur de la sécurité (RSS), le plan de sécurisation des régions du centre (PSIRC ) et la Loi d’orientation et programmation de la sécurité (LOPS).
La réforme du secteur de la sécurité est un long processus qui inclue toutes les composantes de la vie sociale. A ce niveau, le Général Traoré a rappelé le rôle déterminant qui revient à la presse dans cette dynamique de réforme. D’où la nécessité de sa pleine implication aux côtés des autorités en charge de la question. « La RSS étant transversale, sa mise en œuvre ne saurait le relever d’un seul segment de la société », a fait remarquer le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile.
Lancé au mois d’avril dernier à Ségou et à Mopti, le PSIRC s’attèlera au retour et à la consolidation de l’Etat. Il s’appuiera sur quatre axes principaux que sont la Sécurité, la Gouvernance, le Développement socioéconomique et la Communication. Sa mise en sera essentiellement locale car redevable des propositions transmises par les responsables sécuritaires et administratifs des régions concernées.
Quant à la LOPS, d’ores et déjà adoptée en Conseil des Ministres et dont le vote par l’Assemblée nationale est incessamment attendu, elle permettra une évolution conséquente des forces de sécurité. Les domaines ainsi prioritairement ciblés sont le renforcement des Ressources humaine à travers un recrutement de qualité ; la formation du personnel ; les réhabilitations et constructions d’infrastructures ; enfin l’équipement des forces de sécurité pour mieux faire face aux multiples sollicitations des populations. Dans le souci d’éclairer l’opinion publique et sur demande de ses interlocuteurs, le Ministre de la Sécurité et de la protection civile a levé un coin de voile sur les résultats obtenus dana le cadre des opérations menées en période d’état d’urgence. Ainsi, sur 17 000 sorties effectuées par le forces de sécurité, 12 750 personnes ont été interpellées dont la moitié a été déférée devant les juridictions compétentes. 1092 perquisitions ont été réalisées et 200 armes à feu ont été saisies dont 40 pistolets mitrailleurs ( des armes de guerre).
Il reste toutefois évident au sens du Général Salif Traoré que tous ces efforts des plus hautes autorités n’auraient de finalité que lorsque la population coopérerait pleinement avec les forces de sécurité qui ne sont autres que l’émanation de la société. C’est donc à l’image celle-ci que les forces seront.